Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Bienvenue sur notre portail d'information dont l'objectif est de promouvoir la culture des pays de l'Europe centrale en France et plus particulièrement la littérature que nous mettons en valeur à travers d'articles de presse, entretiens, vidéos, extraits à lire et une librairie en ligne. Sur de nombreuses pages depuis 2008: une multitude d'événements recensés afin de vous informer de la venue d'écrivains, d'intellectuels et d'artistes centre-européens à Paris et en province. Site conçu par l'éditrice Ibolya Virág, spécialiste de littérature hongroise, et mis en œuvre par notre association.

L'Europe des écrivains

La Hongrie de Péter Esterházy et de Péter Nádas

 

Rediffusion le 4 septembre à 02h55 sur ARTE

 

Un voyage dans la mémoire hongroise en compagnie de deux auteurs, Péter Nádas et Péter Esterházy, dont les livres explorent l'histoire tourmentée de leur pays.

 

Ecrivains de premier plan, Péter Nádas et Péter Esterházy ont en commun la place centrale que tient l'histoire dans leur oeuvre. «Il n'y a pas de grande histoire et d'histoire personnelle l'une sans l'autre», estime Péter Nádas. Ancien footballeur, issu d'une grande famille magyare dont il revisite le passé fantasque et accablant dans «Harmonia caelestis», Péter Esterházy a incarné, à la fin des années 70, le renouveau de la littérature hongroise. Son oeil pétillant glisse volontiers de la gravité à la malice. Chez Péter Nádas, c'est une sensibilité exacerbée qui s'exprime et qui se traduit dans ses livres par une narration déréglée, hantée par l'idée du chaos.

 

Une occasion de voir dans ce documentaire Péter Esterházy disparu prématurément à l'âge de 66 ans le 14 juillet dernier.


Vient de sortir : Karol Beffa : György Ligeti (Fayard)


Karol Beffa signe une biographie de György Ligeti qui devrait devenir incontournable pour la connaissance de la vie comme de l’œuvre du compositeur.
 

Il faut dans un premier temps s’attarder sur l’auteur du livre, pour mieux comprendre sa démarche et ce qui en fait l’intérêt. Karol Beffa a en effet plusieurs casquettes dont deux retiennent ici particulièrement l’attention : il est certes docteur en musicologie, auteur d’une thèse sur les Études pour piano de Ligeti mais il est aussi compositeur. Il aborde donc Ligeti et son travail à la fois en historien de l’art, en musicologue, en analyste musical, mais aussi en créateur. Et c’est essentiel pour comprendre une vie aussi riche et complexe que celle de Ligeti. Lire la suite...


Crêpe aux brocolis, à la béchamel et au fromage Gouda

Les mères des pays de l'Est s'ingénient à créer des recettes pour faire aimer les légumes aux enfants, la réussite est au bout de la spatule...

 

Crêpes aux brocolis, sauce béchamel, fromage Gouda

  • pour 4/5 crêpes
  • Temps de préparation : 15 min
  • Temps de cuisson: 15 min
  • Temps total: 30 min

Ingrédients:

  • pâte à crêpes
  • 3 bouquets de brocolis
  • 1 oignon moyen
  • 20 g de gouda
  • 3/4 c. à soupe de crème fraîche
  • sel, poivre
  • 6/7 c. à soupe de béchamel maison épicée à la muscade et au poivre
  • huile

Préparation:

Fais cuire à l'eau bouillante, salée, les bouquets de brocolis, jusqu'à ce qu'ils soient croquants soit maximum une dizaine de minutes. 

Egouttes-les, puis coupes les en petits morceaux. 

Eminces finement l'oignon, fais le frire dans l'huile, ajoutes le gouda râpé. 

Lorsque le fromage est fondu, incorpores la crème, puis la béchamel. Ajoutes le brocoli, assaisonnes légèrement, fais cuire cinq minutes. 

Remplis les crêpes, roules-les en repliant les côté. Fais réchauffer avant de servir dans un plat graissé, au four.

  • Variante : transformes le tout en gratin, en couvrant de béchamel, de fromage râpé et fais dorer quelques minutes à four chaud.  

Disparition de l'écrivain hongrois Péter Esterházy

ce 14 juillet 2016 des suites d'un cancer à l'âge de 66 ans. R.I.P. Il a été un très grand écrivain. Lire notre article...


 


Littérature d'Europe centrale

Pendant vos vacances, lisez des livres traduits des langues d'Europe centrale !!! Nos propositions - des publications récentes :

 

Péter Esterházy : L'Œillade de la comtesse Hahn-Hahn - en descendant le Danube - Arcanes/Gallimard - traduit du hongrois

En reprenant un voyage interrompu trente ans plus tôt, le narrateur accomplit la descente du Danube dans le but d'y consacrer un livre. Il s'agit d'un voyage non seulement dans l'espace mais aussi dans le temps. Cette exploration à la fois drôle et grave permet à Péter Esterházy de présenter en raccourci l'histoire de sa famille et celle de l'Europe centrale. Et de s'interroger sur la situation de l'écrivain dont le public attend des récits, de préférence distrayants, qui le transportent dans un ailleurs. Le romancier serait donc aux ordres d'un tyran : le Lecteur. Dans quelles limites doit-il se plier à ses exigences ? Doit-il céder à la coquetterie ? Comme ces femmes écrivains qui ont, selon Heine, «un œil fixé sur le papier, l'autre sur un homme ; excepté la comtesse Hahn-Hahn qui est borgne». Un auteur doit-il plaire au Lecteur ou est-il préférable qu'il soit «borgne» ? Péter Esterházy s'est éteint ce 14 juillet 2016 des suites d'un cancer à l'âge de 66 ans. R.I.P.
le lien vers amazon.fr

 

Josef Bor : Le Requiem de Terezin - Eds du Sonneur - traduit du tchèque

Raphaël Schächter, pianiste et chef d’orchestre tchécoslovaque, arrive au camp de Terezin le 30 novembre 1941 et le quitte pour Auschwitz le 16 octobre 1944. Entre ces deux dates, il réussit, en dix-huit mois d’efforts désespérés, à répéter et à faire jouer le Requiem de Verdi. Josef Bor (1906-1979), raconte cette histoire vraie en s’inspirant des versets du Requiem et en associant sa réflexion sur l’histoire à une méditation sur la musique. Une œuvre unique, d’une remarquable vitalité.

le lien vers amazon.fr

 

Milán Füst : L'Histoire de ma femme - réédition dans la collection L'Imaginaire/Gallimard - traduit du hongrois

Quel est le secret de ce livre ? Ce qui, en lui, nous a tout d'abord attirés, c'est la figure du héros, le capitaine Störr, cet ours de mer, ce mélancolique géant rabelaisien qui jouit au maximum de sa vie de marin, de son prodigieux appétit, de ses voyages, de ses affaires et de ses aventures, jusqu'au jour où  il se marie à une petite Française dont il est - dont il sera - passionnément, exclusivement, incurablement amoureux...
le lien vers
amazon.fr

 

Drago Jančar : Ethiopiques et autres novelles -  Artfuyen  - traduit du slovène
L'ouvrage rassemble six nouvelles inédites en français du grand écrivain slovène : Éthiopiques, la répétition – Prophétie – Mesures pour développer la puissance créatrice de l’homme – Les deux rêveurs – Son ange ne l’a pas abandonné – L’homme qui regardait dans le gouffre.
le lien vers amazon.fr

 

Gyula Krúdy : Sindbad ou la nostalgie - Ibolya Virag/La Baconnière - traduit du hongrois

Rêveur et sensuel, Sindbad entreprend de rendre visite à ces anciennes connaissances féminines à travers toute la Hongrie. Il n'a vécu que pour les femmes et dans chaque relation évoquée il scrute la réalité de l'amour. Un livre suave au style unique, mêlant réalité et fantastique avec poésie et ironie, qui se lit comme un voyage philosophique. « Avec Sindbad, Krúdy a démenti Kierkegaard en prouvant que le génie sensuel pouvait aussi prendre forme dans la prose; le cycle Sindbad est le plus grand roman donjuanesque du monde. » Imre Kertész

le lien vers amazon.fr

 

Janis Jonevs : Metal - Gaïa - traduit du letton
Autobiographie revendiquée alliant humour et mélancolie, Metal explore les ressorts de la radicalité juvénile. Est-il possible d’accéder à l’âge adulte sans perdre son intégrité, sa rage de vivre et sa liberté? L'écrivain a déclaré dans une interview : « Il faut que vous compreniez quelque chose : la nature des lettons est très particulière. Nous sommes très timides, et la timidité, au bout d'un moment, laisse place à la folie. »

le lien vers amazon.fr

 

Bohumil Hrabal : Une trop bruyante solitude - réédition en poche par Laffont - traduit du tchèque
Depuis trente-cinq ans, Hanta écrase de vieux livres sous une presse hydraulique. Il écrase, il boit, il écrase, il soliloque en déambulant dans les rues de Prague. Cette culture qu'il est chargé de détruire, il s'est donné pour mission de la sauver. Dans l'avalanche de livres qui se déversent dans sa cave, il fait son choix, arrachant les uns à la mort, réservant à d'autres un traitement plus digne que celui auquel ils étaient promis. Ce faisant, il est bien loin d'atteindre les normes qui lui sont imposées...
Le chef d'œuvre du grand écrivain tchèque enfin en poche
.

le lien vers amazon.fr

 

László Krasznahorkai : La mélancolie de la résistance - réédition en Folio  - traduit du hongrois
Quel danger plane sur une petite ville du sud-est de la Hongrie? La venue d’un cirque et l’exhibition d’une immense baleine y sèment le trouble, puis précipitent la ville dans une explosion de violence.
Il s'agit du 2e roman publié chez Gallimard qui avait découvert Krasznahorkai en France avec "Tango de Satan" quelques années plus tôt.

le lien vers amazon.fr

 

Michal Ajvaz : L'autre ville - Mirobole - traduit du tchèque

Dans une librairie de Prague, un homme trouve un livre écrit dans un alphabet inconnu et l’emporte chez lui. Bientôt l’ouvrage lui ouvre les portes d’un univers magique et dangereux. À mesure qu’il s’enfonce dans les méandres de cette autre ville, il découvre des cérémonies baroques, des coutumes étranges et des créatures fascinantes. Derrière la paisible Prague des touristes, des cafés se muent en jungles, des passages secrets s’ouvrent sous les pieds et des vagues viennent s’échouer sur les draps…

Grand Prix Européen Utopiales 2015

le lien vers amazon.fr

 

Jana Benova : Café hyène - Le Ver à soie - traduit du slovaque

Elza, son amie Rebeka et leurs deux compagnons, Ian et Elfman, se rencontrent régulièrement dans un café branché du centre-ville de Bratislava pour passer discuter, lire et boire. Dans ce café, fréquenté par les touristes et les gens aisés, on les prend pour des étudiants. Ils viennent en réalité du quartier de Petržalka, une des plus grandes cités HLM d'Europe. Pour Elza, c'est l'endroit « d'où elle ne pourra jamais s'échapper », elle doit protéger la personne aimée qui s'y trouve coincée...

Prix européen de littérature pour la Slovaquie en 2012
le lien vers amazon.fr

 

Jan Kroos : Le fou du Tzar - réédition en poche par Laffont - traduit de l'estonien

Le jeune baron, surnommé Timo, est l'ami du tzar Alexandre Ier. Loyal, il est aussi d'une franchise inconsidérée quand il se permet de critiquer l'autocratie ou de rédiger la première ébauche d'une Constitution russe. Cette audace lui vaudra neuf années de cachot. Déclaré fou, il sera libéré... sous condition.
Prix du meilleur livre étranger en 1989.
Le lien vers
amazon.fr

 

Vous trouverez ces livres dans toutes les bonnes librairies et sur amazon.fr

 


Actualité de "La Fabrique d'Absolu" de Karel Čapek

SUGOnews, la nouvelle revue qui est imprimée sur des sets de table, a présenté la "Fabrique d'Absolu" de Čapek, et toute la collection d'Ibolya Virág en fait, dans son numéro de lancement. Ce 1er numéro a été diffusé dans deux cents cafés, bars et restaurants parisiens.

Le Voltaire, Paris 11e

 


Chez Céleste, Spécialités du Cap Vert, Paris 11e

 

Mmmozza, Paris 3e
 

Pour joindre SUGOnews : info@sugonews.fr


Dècès d'Imre Kertész, Prix Nobel de Littérature en 2002

L'écrivain hongrois s'est éteint le 31 mars, à l'aube, à son domicile de Budapest des suites d'une longue maladie. Il était l’un des derniers survivants d’Auschwitz. Dans son discours de Stockholm, il disait d’ailleurs que cela résumait peut-être sa véritable histoire : « être mort une fois pour continuer à vivre ». Lire l'article du Monde...

La tombe d'Imre Kertész au cimetière de l'avenue Fiumei à Budapest. Il a été enterré le 22
mars. Péter Esterházy, Zoltán Kocsis et György Spiró lui ont rendu un dernier hommage.

 


Le fameux pont de Mostar en 1913

Autochrome d'Auguste Léon


"Le Fils de Saul" de Laszlo Nemes a remporté l'Oscar du Meilleur Film Etranger !!!

Toutes nos félicitations !!!

 

Le film du Hongrois Laszlo Nemes sur l'horreur des Sonderkommando à Auschwitz avait déjà été récompensé à Cannes et bat notamment le candidat français, Mustang. 
« Merci pour cette récompense incroyable. Merci à la Hongrie qui a financé ce film. Je dédie cette récompense à toute la distribution qui a cru en ce projet. Même dans les heures les plus sombres de l’humanité, il y a toujours une étincelle qui nous permet de garder notre humanité, c’est le message de ce film », a déclaré le réalisateur. Le Figaro


L'écrivain tchèque Petr Král lauréat du Prix Jean Arp 2016!

Toutes nos félicitations à Petr Král !
Né à Prague en 1941, arrivé en France en 1968, écrivain de langue tchèque et de langue française, le prix lui a été attribué pour l’ensemble d’une oeuvre multiforme, des poèmes aux récits, des essais aux notes de journal, qui, par-delà les frontières et les cultures, définit un espace ironiquement métaphysique et étrangement quotidien, entre l’émerveillement et le burlesque.

Petr Král a vécu longtemps à Paris. Grâce à lui nous connaissons mieux la littérature tchèque aujourd'hui. Il a été également parmi les premiers à saluer la parution de "N.N.", roman de l'écrivain hongrois Gyula Krúdy, dans Le Monde.
Le Prix Jean Arp de Littérature Francophone distingue, pour l’ensemble de son œuvre, un poète ou prosateur francophone de premier plan, dont le travail est particulièrement remarquable par l’originalité et la qualité de son écriture comme par la vigueur et l’amplitude de sa vision
. Lire la suite... bio, bibliographie...

 


L'auteur estonien Jaan Kaplinski sacré par le Prix européen de littérature 2016!

Toutes nos félicitations à Jaan Kaplinski !
L'auteur estonien est récompensé pour "l'ensemble de son œuvre de poète, romancier, essayiste et dramaturge, en hommage à l'intégrité et l'universalité de sa médiation, portée par une écriture en perpétuel renouvellement"...
Lire la suite...


Succès de "Sindbad ou la nostalgie" de Gyula Krúdy

"Sindbad ou la nostalgie" est le dernier livre traduit en français du grand écrivain hongrois et le 6ème paru sous la direction d'Ibolya Virág qui l'avait découvert en France.

Les libraires l'apprécient comme en témoigne le coup de cœur de la Librairie Delamain (l'excellente librairie de conseil parisienne située en face de la Comédie Française) :

 

N'hésitez pas à vous plonger dans son univers suave et plein de surprises !


"Sindbad ou la nostalgie"est en vente dans toutes les bonnes librairies en France, en Belgique et en Suisse ainsi que sur amazon.com

A Budapest, vous le trouverez à la librairie de l'Institut Français.
 


Karel Poláček, fin observateur de la comédie humaine

Ami proche et collègue d’un autre Karel – Čapek –, Poláček (1892-1945) a suivi une destinée semblable à celle de son confrère mieux connu en France, célèbre inventeur du mot « robot ».

Fervents défenseurs du régime parlementaire tchécoslovaque qui, dans les années 30, constituait un îlot de stabilité démocratique en Europe centrale, les deux écrivains n’ont – à la différence d’un bon nombre de membres de l’intelligentsia de l’époque – jamais succombé aux sons des clairons extrémistes, communistes ou fascistes. Lire la suite...


Les Hommes hors-jeu est le premier roman traduit en français de Karel Poláček grâce à Martin Danes >> amazon.fr

 

 


Invitation

Si vous êtes sur Facebook, rejoignez notre groupe, en cliquant ici > Asso Dialogues France-Europe centrale ! Vous êtes également invités à poster dans ce groupe les sujets culturels qui vous intéressent.

 

Une autre page gérée par deux membres de notre asso est dédiée à la littérature hongroise > littérature hongroise. Là, vous aurez l'occasion de parler de vos lectures !

A bientôt !

 


Emmanuel Pahud parle de Sándor Márai

Emmanuel Pahud, première flûte de l'Orchestre philharmonique de Berlin, au sujet de ses lectures : "... je reprends régulièrement Les Braises, de Sándor Márai. Je l'ai lu à une période de ma vie où je vivais une séparation douloureuse qui remettait en cause ma vision de la famille, de l'amour et de l'amitié. Sa littérature est un cri, elle se consume de l'intérieur. J'ai besoin d'y revenir en permanence. À la différence d'un Richard Wagner qui produit un déferlement orchestral, Sándor Márai et son écriture se rapprochent plus du Debussy de Pelléas et Mélisande, quand le son devient si ténu -et pour autant tellement expressif- qu'on en vient à douter de son existence."

(Entretien de L'Express du 22/07/2015)

 



1 2 3 4   Page suivante


Calendrier
« Août 2016 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Livre d'or Pas encore de message

Aller sur le livre d'or

Météo

Samedi

min. 21 ° max. 36 °
Partiellement nuageux

Dimanche

min. 17 ° max. 29 °
Partiellement nuageux

Lundi

min. 15 ° max. 24 °
Risque de pluie
Sondage

Qu'est-ce qui vous intéresse le plus sur notre site ?