Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

KATYN - un film d'Andrzej Wajda

Avec "Katyn" qui est sorti le 1er avril en salles, le cinéaste polonais Andrzej Wajda (photo) signe un film très personnel et revient sur un sujet longtemps tabou, un massacre de militaires polonais nié par les Soviétiques qui accusaient, jusqu'à l'effondrement de l'URSS, le régime hitlérien.
Séances >> ici



"Je ne voulais pas faire seulement un film historique ou politique, mais un film sur la souffrance et le deuil." Entretien avec le cinéaste >> ici.

"Un film classique et superbe." Critique >> ici.

La critique controversée de Jean-Luc Douin dans Le Monde >> ici.

Katyn: Lettre ouverte au journal Le Monde

Tout le symbole du mensonge totalitaire

Télérama
Le Point
Le Nouvel Observateur

Katyn, l'histoire d'un massacre passé sous silence : dans l'indifférence occidentale (une page avec quatre textes très intéressants)

Katyn: la relance de la polémique

Mitterrand embarrassé par Wajda
Christian Vanneste (CNI, Nord) a protesté auprès de Frédéric Mitterrand sur «le refus du Centre national de la cinématographie (CNC) d'accorder une aide au film Katyn», d'Andrzej Wajda, qui relate l'assassinat de 20 000 Polonais prisonniers de guerre par le KGB en 1940. Dans sa réponse, le ministre de la Culture «regrette (...) qu'un dialogue plus approfondi n'ait pu être mené entre le distributeur du film et le CNC». (Le Figaro du 04/09/2009)

Le 11 avril 2010, par Bernard Lecomte :
L'événement de la semaine
Pardon à mes éminents confrères obnubilés par la "rumeur" élyséenne, mais l'événement de la semaine n'était pas là. La rencontre Tusk-Poutine à Katyn, mercredi, fut, elle, un vrai tournant historique au niveau du vieux continent : pour la première fois, la Russie a rendu un hommage solennel aux 22 000 officiers et soldats polonais assassinés en 1940 par la police politique de l’URSS. Je me rappelle encore Gorbatchev ratant son voyage en Pologne en juillet 1988 – j’y étais – parce qu’il n’avait pas osé parler du crime de Katyn, toujours imputé, à l’époque, contre toutes les évidences, aux nazis. Cette fois, la page est tournée. Dommage que les Français, sauf exceptions, ne se soient jamais intéressé à Katyn.

Katyn désignera encore une fois le malheur de ce pays

Discours posthume du président Kaczynski à la mémoire des victimes de Katyn





Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Février 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728
Livre d'or Pas encore de message

Aller sur le livre d'or

Galerie photos

Salon du Livre 2012

Météo

Lundi

min. 9 ° max. 12 °
Couvert

Mardi

min. 9 ° max. 12 °
Couvert

Mercredi

min. 9 ° max. 12 °
Couvert