Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

FAIRE FACE - Exposition de Janos Ber

MUSEE DEPARTEMENTAL MATISSE DU CATEAU-CAMBRESIS 

DU 26 JUIN AU 19 SEPTEMBRE 2010, 

CENTRE PIERRE TAL COAT - DOMAINE DEPARTEMENTAL DE KERGUEHENNEC 

DU 3 JUILLET AU 26 SEPTEMBRE 2010


Né à Budapest en 1937, Janos Ber arrive à Paris en 1957, attiré par la peinture de Cézanne; il s'inscrit aux Beaux-Arts de Paris. Deux ans plus tard, deux évènements importants vont marquer sa vie d'artiste: la rencontre avec Simon Hantaï et la découverte de la peinture américaine de Sam Francis, Rothko et Pollock. Depuis cette époque, il ne cesse de travailler et d'interroger la couleur, la forme et l'espace.

Formes découpées, assemblées, lignes tracées, repentirs : la ligne et la couleur, toujours en relation avec le blanc du papier ou de la toile, dans l'espace du tableau ou à l'échelle de l'architecture, font émerger des figures complexes, vivantes, émotionnellement chargées. Bien que non figuratif, Janos Ber ne se considère pas comme un peintre abstrait. Sa peinture est l'image d'un mouvement émotionnel, physique et mental, un mouvement qui est le sien. La peinture n'est pas informelle, elle tend en permanence vers la construction d'une forme, d'une image. 



Au musée départemental Matisse, l'exposition se concentre sur la période allant de 1990 à nos jours. En ouverture de l'exposition, le visiteur est immédiatement plongé dans un espace créé spécifiquement par l'artiste où les peintures murales environnent le spectateur. 
A Kerguéhennec, l'exposition propose un parcours, non chronologique, qui remonte au fil du temps, d'aujourd'hui à 1959. On y découvre les étapes clés du parcours de l'artiste et on comprend, qu'au-delà des ruptures apparentes entre les différentes périodes qui se succèdent, il existe une ligne continue sous-jacente : la mise en tension de la construction de la forme et de la circulation de flux.


L'exposition est accompagnée d'un catalogue en vente dans notre librairie hongroise.

«  Pour moi, peindre, ce sont seulement des lignes que je trace les unes après les autres, dans une certaine direction, se rapprochant, s’écartant, se coupant, animées plus ou moins . »

L’art pictural de Janos Ber est celui du montage, montage entre des lignes, des formes, des couleurs et le fond infini de la toile.

Pour cet homme né à Budapest en 1937, établi en France en 1957, la peinture est donc une mise sous tension qui permet à son auteur de transposer la vie même sur la surface vierge des toiles. Deux lieux lui rendent actuellement hommage: le Musée départemental Matisse du Cateau-Cambrésis et le centre Pierre Tal Coat de Kerguéhennec. Dans le premier, la dette envers Simon Hantaï est clairement perceptible avec ses espaces froissés, bariolés. Dans le second, on comprend également combien Rothko ou Pollock furent essentiels pour lui. De Rothko, il retient la notion de champ coloré qui vibre, s’avance vers le spectateur ; de Pollock, l’intuition que le fond est une arène dans laquelle le peintre entre sans idées préconçues, si ce n’est celle d’animer la toile par des motifs toujours renouvelés. (Connaissance des Arts)




Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Mai 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Livre d'or Pas encore de message

Aller sur le livre d'or

Météo

Dimanche

min. 19 ° max. 32 °
Partiellement nuageux

Lundi

min. 16 ° max. 28 °
Risque d'orage

Mardi

min. 13 ° max. 24 °
Nuageux