Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Rencontre avec Judit Niran autour de son livre sur les communautés juives de Budapest

Née en Hongrie, Judit Niran est musicologue, maître de conférences aux universités Bar-Ilan et de Tel-Aviv et chercheuse en ethnomusicologie, auteur du livre Béla Bartók and turn-of-the-century Budapest (California University Press). Elle est également écrivain et photographe.

A partir des années 1970, Judit Niran a mené des recherches auprès des Ashkénazes de Budapest contraints de pratiquer leur foi en secret sous le régime communiste. De ce travail, qui consistait tout d'abord à recueillir les prières chantées, divers projets artistiques sont également nés.
 

 

Lors de cette soirée, il sera question de son roman Jelek a vízen (Des signes sur l'eau, Libri, Budapest, 2014) en compagnie de l’ethnomusicologue franco-israélien Simha Arom et de l’écrivain hongrois András Forgách.

En introduction à la discussion, un court-métrage intitulé Terek, álmok (Espaces, rêves) sera projeté.

 

Entrée libre - Soirée en langue française

 

Le mardi 16 février 2016 à 19h30

Institut hongrois

92, rue Bonaparte 75006 Paris
Information :
accueil@instituthongrois.fr ou +33 1 43 26 06 44

 

 

 



Les réactions

Avatar Yves Hajos

Bonjour,
Je vous remercie pour votre invitation au 16 février. Malheureusement, demeurant à Nice, le chemin à parcourir pour écouter Judith Niran est un peu trop long.
Par ailleurs, je vous informe que je viens d'achever mon livre expliquant la vie de mon grand-père Géza Hajos, il sauva la vie d'une vingtaine de Juifs Hongrois des Croix Fléchées à Budapest en 1945 dont un certain Gabor Péter. La carrière exemplaire de mon père, Joseph Hajos, premier modéliste de France dans les années 1950-1960. D'ailleurs, c'est son modèle qui représentait la mode masculine Française à L'Exposition Universelle de Bruxelles en 1958. La vie tourmentée de ma mère, Irène Hajos, née Kluger, coupable d'avoir commis un crime odieux à Nagykanizsa: JUIVE. Ceci la mena à Auschwitz. Quant à moi, réfractaire à endosser l'uniforme , ques s'est-il passé à Colmar en 1972. Le titre du livre semble définitif: Le pire et le meilleur. Parcours de ma famille de Hongrie en France. Cordialement, Yves Hajos

Le 15-02-2016 à 11:01:49

Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Mars 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
Livre d'or Pas encore de message

Aller sur le livre d'or

Galerie photos

Dezső Kosztolányi

Météo

Vendredi

min. 7 ° max. 17 °
Risque de pluie

Samedi

min. 6 ° max. 18 °
Ciel dégagé

Dimanche

min. 6 ° max. 17 °
Ciel dégagé