Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

« Petit psaume du matin » de Josef Nadj à Paris du 18 au 23 juillet 2016

Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais - 75005 Paris
Téléphone : 01 58 52 10 30

du 18 au 23 juillet 2016 à 19h

 

Lorsque Dominique Mercy, danseur fétiche de Pina Bausch, passe commande à Josef Nadj de Petit psaume du matin, la pièce est tout d’abord envisagée comme un solo. Mais les circonstances de la rencontre en décideront autrement. Nadj devine dans la relation naissante les contours d’une connivence à explorer sans attendre. Le solo devient donc duo, comme une évidence. Grands voyageurs - chacun de son côté mais pas chacun pour soi -, les deux hommes se fraient, chemin faisant, une virée commune qui abolit les frontières sur l’espace du plateau. Alors que la musique s’achemine d’Europe de l’Est au Cambodge en passant par l’Egypte, le temps défile, des premiers jours d’une vie partagée aux derniers instants. Aussi complémentaires que dissemblables, Nadj et Mercy envisagent ce qui les distinguent et ce qui les relie comme le font tous ceux qui veulent apprendre à se découvrir – un processus d’apprentissage qu’ils traversent en une série de rituels mystérieux, toujours empreints d’une infinie douceur. Josef Nadj : “Il s’agit de prendre l’être même de l’autre comme un trésor fragile et précieux, qu’il faut protéger.”

 

Parallèlement au spectacle, une exposition :
 

Inhancutilitatem de Josef Nadj

Entre réel et onirisme, l’artiste Josef Nadj ravive les murs de l’ancienne sacristie.

Le chorégraphe et plasticien Josef Nadj y présente une série de cyanotypes, procédé ancêtre de la photographie.

 

Au-delà de son activité de chorégraphe et de directeur du Centre chorégraphique national d’Orléans, Josef Nadj peut se définir comme un artiste sans frontières ni barrières. Danseur mais aussi plasticien et photographe, il pose un regard poétique et passionné sur l’humanité. Pour son exposition du Collège des Bernardins, Josef Nadj a voulu reprendre l’histoire du cyanotype, cet ancêtre de la photographie, là où elle s’était arrêtée - il y a plus d’un siècle. Ce retour aux sources s’accompagne d’un retour à la nature, d’une joyeuse célébration panthéiste, d’un jeu avec les états de la matière qui, en combinant les fibres, les lignes et les motifs, figure de nouvelles formes de vie. Dans ce bleu profond, quasi-mystique, qui dessine des ciels nouveaux, entre bleu cyan et bleu de Prusse, vient s’y déployer un lieu intériorisé qui accompagne le mouvement de l’existence et dessine, chemin faisant, pour le chasseur-cueilleur comme pour le spectateur, un entêtant objet de méditation.
 

A l’occasion du vernissage le 20 juillet prochain à 19h, Josef Nadj dialoguera avec l’écrivain et poète Jean-Christophe Bailly.

 

Collège des Bernardins
20 rue de Poissy
75005 Paris

Du 21 au 29 juillet 2016
Ouvert du lun. au sam. de 10h à 18h,
dim. et jour férié de 14h à 18h.

Entrée libre

 



Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Mars 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
Livre d'or Pas encore de message

Aller sur le livre d'or

Galerie photos

Soirée Sándor Márai

Météo

Vendredi

min. 7 ° max. 17 °
Risque de pluie

Samedi

min. 6 ° max. 18 °
Ciel dégagé

Dimanche

min. 6 ° max. 17 °
Ciel dégagé