Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Lecture-rencontre avec le poète Tibor Babiczky



Jeune poète hongrois déjà bien connu dans son pays, Tibor Babiczky est né à Székesfehérvár en 1980. Il a fait ses études supérieures en littérature hongroise et anglaise à l'Université Catholique Péter Pázmány. C'est à l'âge de dix-neuf ans qu'il a publié  son premier recueil, suivi depuis par deux autres livres. La réception critique de sa poésie a été immédiate et très favorable. C'est sans doute pour cette raison qu'il est déjà traduit en polonais, tchèque et grec. Lauréat du Prix Junior Prima en 2008, il écrit dans Jelenkor, Holmi, Magyar Narancs...


Selon l'un de ses critiques, rien n'est plus énervant pour un jeune poète que de lui rappeler sans cesse son jeune âge et tous ceux qui ont exercé une influence sur son art. Critique à lire ici (en hongrois) à propos de "Levegővétel" son dernier ouvrage paru qui est en vente dans notre librairie on-line.


De confession réformée, Tibor Babiczky explore dans son oeuvre les mystères du temps et de l'identité.
La lecture à Chartres, bilingue, sera ponctuée d'interventions musicales, en présence du poète.


Voici un poème de Tibor Babiczky en traduction française suivie de la version originale:


Argentum

 Le soir est tombé. Le corps des dormeurs est blanc.
          Le soleil n'a jamais été visible. Le rêve est juste
Une loge à la taille d'une tombe. On se déshabille de
        la vie, de la mort.

Le soir est tombé. Les ombres s'étirent.
           Le chemin se répand et longuement,
au lointain-sombrement s'étend dans le pays.
            Dans les yeux des vivants et des morts

déjà brille une même lumière .
           Le soir est tombé. Notre vie,
état de siège permanent. Derrière nos yeux,
           argent-blanc le ravage.
                                                                traduit par Marina Poydenot

Argentum

Este lett. Az alvók teste fehér.

     Sosem volt látható a nap. Az álom csak egy

sírgödörnyi öltözőszoba. Levetkőzünk

     életet, halált.


Este lett. Nyújtózkodnak az árnyak.

     Az út kiterjed s hosszan,

messzisötétlőn nyúlik a tájba.

     Az élők és a holtak szemében

már egyforma fény ragyog.


     Este lett. Az életünk

szüntelen ostromállapot. Szemünk

     mögött ezüst-fehér a pusztulás.


















 
 














 


Le 7 Mars 2009 à 19h30
Lieu : Centre oecuménique et artistique de Chartres
13, rue du Dr de Fourmestraux
28000 Chartres
02 37 18 32 24




Les Soirées Libre comme l'art sont organisées par la Communauté du Chemin Neuf.
Des  soirées autour d'une œuvre d'art et d'un artiste d'aujourd'hui... pour que l'âme s'enflamme « par un je ne sais quoi qui s'atteint d'aventure ». (Jean de la Croix) 




Réagir


CAPTCHA


Calendrier
« Octobre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Livre d'or Pas encore de message

Aller sur le livre d'or

Galerie photos

Dezső Kosztolányi

Météo

Mardi

min. 11 ° max. 26 °
Ciel dégagé

Mercredi

min. 12 ° max. 24 °
Ciel dégagé

Jeudi

min. 11 ° max. 22 °
Partiellement nuageux